27 juin 2015

Pourquoi j'ai commencé à courir....et comment je suis arrivée au marathon

http://lafilleauxbasketsroses.blogspot.com/2015/06/pourquoi-jai-commence-couriret-comment.html

C'est une des questions qui revient régulièrement sur le blog et dans la vie en général.
Pourquoi ce 16 mai 2011, j'ai eu l'idée saugrenue de chausser des baskets et de faire le tour du paté de maison...
Petit flash back...

J'ai 30 ans tout rond, des boutons qui poussent dès que j'entends le mot sport, un mari très sportif qui vient de lâcher le foot (pour mon plus grand bonheur) et qui s'est mis au trail (mot totalement inconnu pour moi quelques mois plus tôt!). J'ai aussi deux petites filles pleines de vitalité qui me regardent m’empâter à vitesse grand V.
J'accompagne Cyril sur toutes ces courses, mais je l'attends sagement à l'arrivée, l'ambiance est souvent très bonne, mais je m'ennuie, le retrouver sur la course? c'est beaucoup trop fatiguant pour moi!
Mais le déclic se fait le 1er mai 2011, Cyril est inscrit sur la Nivolet Revard, je sais que ça va être long mais il fait beau. La veille, nous passons dans une boutique de sport (je ne me souviens même plus pourquoi) et le vendeur me vante la vue au niveau de la croix du Nivolet, je suis tenté d'aller voir Cyril là haut, on peut presque y aller en voiture.
Le jour J, c'est une autre paire de manche, en fait le chemin à pied n'est pas si court et je suis en chaussures de ville (des Doc's pour être exacte), je vais à l'inverse des coureurs et je m'aperçois de la vraie ambiance de course, à l'arrivée c'est différent, la course est finie, là on sent l'effort et en même temps le bonheur d'être là. Je me prend au jeu, j'encourage chaque coureur et je me lance mon premier défi (qui sera le premier d'une longue série) : arriver à la croix avant Cyril, ça serait dommage de le rater! Et pendant le trajet une graine d'idée se met à germer dans ma tête....courir?....moi?....on peut toujours essayer après tout....
Sur le chemin du retour, j'expose ma folle idée à Cyril qui m'encourage de suite.
Première étape, acheter des baskets (chose totalement absente de mon dressing) je veux opter pour une paire à faible coût car je sais au fond de moi que ça ne va pas me plaire!
Mais Cyril insiste pour que je prenne un minimum de qualité, et voilà nous sommes le 16 mai 2011 après le travail, il fait chaud, les filles jouent dans le jardin, je me lance....Aller jusqu'à l'aire de jeu et revenir (environ 3km)...Finger in the nose....ou pas! au bout de 100m je suffoque, 500m je suis obligée de marcher, je m'arrête 5min à l'aire de jeu (bon ok peut être 10min) je n'en peux plus...Mais quelle idée...Je reviens tant bien que mal à la maison. Ce jour là j'ai mis plus de 30min pour faire ces 3 malheureux kilomètres (sans compter la pause)
Mais bizarrement, je n'ai pas abandonné (pourtant c'est ma spécialité, pour les régimes, pour la couture, pour la musique...) j'ai refait ce circuit une fois par semaine environ (je n'étais quand même pas très assidue) jusqu'au jour où j'ai réussi à ne pas marcher (même si je faisais toujours une pause à l'aire de jeu)
Mon envie: faire du trail, la nature, les forêt, la montagne, toussa toussa, je me dis donc que le bitume ce n'est pas pour moi!
Je m'inscris en octobre à ma première course nature, on part la veille acheter des chaussures "trail", mes fameuses baskets roses qui ont donné le nom au blog. Et là...grosse déception, je finis dernière, j'ai eu les yeux plus gros que la basket en partant sur un 14km alors que le 7km aurait suffi.
Dans l'année qui suit, je fais une boulimie de dossards (11) quasiment que des trails mais je ne progresse pas, normal je ne m’entraîne quasiment pas (mon crédo: "s’entraîner c'est tricher"^^) mais durant l'été je me lance le défi de courir un semi-marathon à l'automne, je trouve un plan sur le net et je commence à m’entraîner plus et j'y arrive....comme quoi la route c'est pas si nul!
Ce qui me motive c'est aussi le blog, qui naît pour raconter mes courses aux copines, rien d'autre j'ai juste envie d'écrire un peu plus que 3 lignes sur facebook (genre "youhou la course c'était trop bien" #petitbonhommequisourit) les encouragements que je reçois par ce blog me donnent des ailes!
2013: toujours la même boulimie de dossards (17) mais toujours peu d'entrainement j'ai du mal à respecter mes 2 séances par semaine. Je fais plus de route et moins de trail. En fait je comprends petit à petit que c'est plus pour moi et deux déconvenues trailistiques cette année me conforteront dans cette idée d'arrêter la course nature (le trail de l'Ebron 16km où je mettrais plus de 3h sans prendre de plaisir à part celui des yeux car c'était magnifique et la Dorée Trail 12km où je ferais une chute qui me conduira aux urgences après avoir fini la course tant bien que mal avec une grosse entorse au poignet et une épaule déboîtée)
2014 est un vrai tournant pour moi, sportivement parlant, je prend conscience qu'enchaîner les dossards sans s'entraîner n'a que peu d’intérêt, je fais donc mieux ma sélection de course (seulement 6 sur l'année) et je met l'accent sur l'entraînement, je commence à aller courir le midi malgré mes railleries de mes collègues quand je reviens rouge écarlate. Je fais même du fractionné, chose que je m'étais promis de ne jamais faire!
Avec toutes ces heures passées sur la route, les résultats s'améliorent, je m'amuse vraiment, je vois bien que toutes celles qui ont commencé en même temps que moi ou quasiment progressent plus vite, au vu des performances partagées sur les réseaux sociaux, mais tant pis il faut bien se faire une raison...Je dois courir pour moi et pas pour faire mieux que les autres.
L'idée du marathon grandit dans ma petite tête, si on m'avait dit deux ans plus tôt que ça arriverait j'aurais hurlé de rire, mais là je le sens bien, ce sera Nice-Cannes en fin d'année.
Mais je me débine au dernier moment, je ne pense pas en être capable!
2015 débute, je gagne un dossard pour le marathon du Mont Saint Michel, un coup de pouce du destin...Je me lance à corps perdu dans un vrai plan d'entrainement que je respecte quasiment à la lettre, je refuse même quelques dossards qui me faisaient très envie. Je ne pense et ne cours que pour ce marathon, des heures sur le bitume et le tartan juste pour ce but, pourquoi était-ce si important pour moi de courir ce marathon? Je ne sais pas....Pas pour changer ma vie comme l'a si bien un certain Zatopek, mais pour me prouver que j'en était capable, pour aller au delà de mes limites...Et je l'ai fait!


Et maintenant? que vais-je faire? Pour moi pas la peine d'aller voir toujours plus haut toujours plus fort, les 100km ou 24h ne me font pas rêver, les triathlons non plus même si c'est la grande mode du moment. (Non Robert les raids c'est pas pour moi non plus!)
Je vais juste continuer mon bonhomme de chemin au gré de mes baskets et de mes envies.
Je referais un marathon c'est sûr et peut être même plusieurs juste pour voir si je peux y arriver.
Et pour moi la course à pied, ce n'est pas que du sport (contrairement à ce que je pensais au début), c'est aussi de belles aventures, avec Good People Run, avec les trailadies (bon ok surtout des fous rires avec vous), avec la Runnosphère, avec Place au sport...et de belles rencontres (il me faudrait tout un article pour tous vous citer #coeuraveclesdoigts) et aussi ce partage avec vous, qui venez lire mes bêtises. Quel bonheur quand je reçois un mail qui me dit que vous avez commencé la course à pied en lisant mon blog, ou pour me demander un petit conseil, je cours aussi pour tout ça!

Je ne sais pas si vous avez la réponse à ma question de départ mais poser ce bout d'histoire (un peu décousue, je m'en excuse) sur le papier m'a permis de me rendre compte du chemin parcouru. Alors je serais certainement toujours une éternelle débutante vu mon niveau mais je me souviendrais toujours du jour où j'ai mis cette paire de baskets!

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

  1. et les baskets roses devinrent marrons à force de courir, bienvenue parmi nous! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les kanadia effectivement les ressemblent plus a grand chose :p

      Supprimer
  2. Je disais donc; très joli billet... merci pour le partage...mais juste une objection tout de même; tu n'es vraiment plus une débutante en course à pieds, ça c'est sûr!!!

    Bonne continuation dans tes projets runnesques ...

    Et au plaisir de continuer à te suivre, ici ou ailleurs, en espérant une rencontre irl un de ces 4 ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!
      c'est "marrant" parce que je crois que je n'arriverais jamais à me considérer comme non débutante...
      Bon faut vraiment qu'on se rencontre très vite, je vais aller voir ton calendrier de course :)

      Supprimer
  3. tu le trouveras à droite de mon blog ;o))

    RépondreSupprimer
  4. Billet très agréable à lire. C'est chouette d'apprendre comment tu as commencé ^^
    Et j'ai le même ressenti que toi: je ne serai jamais une championne du chrono mais je reste la championne de ma vie qui a réussi à courir plus de 10 min sans perdre mes poumons.
    coco a raison tu n'es plus vraiment une débutante ;)
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
  5. Du coup je me rend compte que je te suis depuis presque tes débuts ;)
    tu as su suivre la bonne route ! celle où tu te fais plaisir !
    alors je te souhaite encore pleins de belles courses ;)
    bises

    RépondreSupprimer
  6. l'important c'est de garder le plaisir de courir , le chrono n'est pas le plus important
    et je trouve que pour une "débutante " tu te débrouilles bien lol

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Pas encore eu le temps de "fouiner" dans toutes les rubriques mais la lecture de tout ces articles est un bonheur. Ce blog est super ... Moi qui cherche désespérément de la motivation pour ... Au moins faire mon premier kilomètre en course à pied 😱 Je crois bien que j'ai trouvé!
    Depuis des années que je regarde ces runners en me disant qu'ils sont vraiment courageux et que je les envie, je vais aller me trouver une paire de basket ... Autre que des Converse hein, ca j'ai toutes les couleurs 😜 et m'y mettre!!
    Merci pour ces mots, merci pour cette simplicité et ces billets trés chouettes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Merci beaucoup pour ce message qui me touche beaucoup!
      Bon courage pour ce premier kilomètre! Viens vite me raconter!!

      Supprimer