21 mars 2014

Portrait de Stéphane Brogniart


Le Friday Portrait de cette semaine est haut en couleurs, il s'agit de Stéphane Brogniart le traileur Déodatien, ambassadeur français The North Face (comme Damien! portrait à lire ici), vous pourrez suivre ces péripétie sur son blog TNF, mais avant quelques petites questions:


Les principales compétitions à ton actif ?
Depuis dix ans que je fais du trail j'ai pas mal écumé les courses locales, gérardmer, rouffach, 
infernale trail (le 72 et deux fois le 160), etc ... 
Mais je me suis aussi trimbalé aux templiers (trois fois), grande traversées des Alpes, tour de la Vanoise, tour du Beaufortain( deux fois), lavaredo, madagascar, petite trotte à léon, maxirace, ardenne méga trail,tour du queyras, ultra des templiers (deux fois), UTMB, et j'en oublie..

*Ton meilleur souvenir de course?.. La petite trotte à léon pour le coté aventure, copain, dépassement, travail sur soi..
Mais aussi ma victoire à l'infernale trail 160 2012, pas forcement pour la place mais pour avoir enfin validé la démarche que je me suis mis en place depuis 2009..
Cette démarche c'est de tout basé sur soi et limité au maximum les éléments extérieurs (chrono, adversaire, plan d'entrainement, matériel, etc)..
Pratiquer en ayant son attention porté que sur les quelques mètres devant soi, rentrer au plus profond de soi..
Ne jamais avoir l'esprit ailleurs que là où je suis..
En 2009 après avoir passé 4mois sans courir mais consacré à des lectures de psychologie, récit d'érudit, que j'ai découvert cette façon de pratiquer, car auparavant que m'entrainais comme tout le monde et j'en étais presque arrivé à arrêter le trail tellement c'était pénible ces façons de pratiquer qui traîne dans les magazines..


*Une déception?..
crédit des Bosses et des Bulles
Pas vraiment car toutes les erreurs et il y en a eu plus que de bons moments, j'ai su en faire profit pour progressé, mais ça n'a pas toujours été tout rose..

*Toi le gardien de la roche d'Anozel, qu'est ce que tu me dirais pour me convaincre de venir passer mes vacances dans les Vosges (qui pour moi représente le pays du froid, de la neige et des loups!).. 
Mais je n'ai aucune envie que tu viennes en vacances par chez moi..
Quand tu demandes aux gens ici si ils préfères leurs père ou leur mère ils te répondent : "aucun je préfère le lard", et dans le lard tu préfères quoi : "la couane"..
Pour te dire qu'ici c'est rustique rustique et demi..
Autant dire que les kékés de la ville, ceux qui ont la langue usé et les bras tout neuf de sudiste n'ont rien à faire chez nous..
Si tu arrives à passer au travers de tous ces filtres, tu peux effectivement venir passer quelques jours dans nos forêts qui sentent le sapin, découvrir des gens vrai qui savent ce que veux dire terroir, aimer, et sincérité..


*Sur l'UTMB l'année dernière, on entendait des "Anton" dès que tu passais, sur le coup ça t'amusais ou ça t'agaçais plutôt?..
Ce que tu ne sais pas c'est que quand Anton K passait dans les villages tout le monde lui disait : "Allez stèf".. Je te dirais que je n'entend pas trop ce qui se passe autour de moi pendant les courses..
Mais je vois vers quoi tu veux en venir..
Mais je n'en dis pas trop car il y a certainement une surprise entre Anton et moi courant juillet..
Pour en revenir à l'UTMB à Trient quand Anton abandonne, Poupouce ( mon fils) à dit : "Il ne reste plus que mon père pour sauver l'honneur des hysters smooth décontract à barbe et sans chaussette sur cet UTMB 2013"..


*La course existante ou non qui te ferais rêver?.. Pour mes 40ans j'ai demandé à mes potes de me larguer à 1000kms de la maison à vol d'oiseau (avec juste le minimum de survie), où ils veulent et que je me démerde pour rentrer..


*un sportif que tu admires (tout sport confondus)?.. Mike Horn (aventurier), et Marco Olmo (trailleur)..
Le premier m'a appris qu'à l'impossible nul n'est tenu, notamment au travers de son tour du monde en suivant le file de l'équateur..
Et le second : "Pas vite, mais tout le temps", mais surtout son mode de vie et sa manière de ce préparer..

*Pour toi courir c'est... La façon de se réaliser..
Ce sont les seuls moments ou je peux faire ce que je veux sans contraintes et à la vitesse que je veux..
La vie t'impose en permanence des contraintes : travail, horaire, enfant, réunion, attendre son tour, le code de la route, les obligations en tout genre, etc..
Mais quand je cours je décide totalement de ce que je fais..
C'est pourquoi je ne comprend pas ceux qui suivent un plan d'entraînement qui t'oblige à faire des choses..

Quelques questions posées par une lectrice assidue 
*comment tu choisis tes courses, et certaines te sont-elles plus ou moins imposées par son équipementier? ..
Je choisis mes courses comme bon me semble.. en gros 4 ou 5 ultras (+de 80kms) dans la saison et quelques 30-40kms que je cale en fin de semaine d'entraînement..


*t'imposes-tu des limites (que ce soit dans la difficulté des courses ou dans le temps que l'entraînement prend par rapport à la vie sociale par exemple)?.. Ah non ne me parle pas de limite c'est comme une barrière psychologique une limite.. Ce qui me plait c'est pratiquer, mais à un point ou faire cuire des pâtes à ses enfants, se brosser les dents, faire du feu dans ma cabane, couper du bois, faire le jardin, me balader avec ma famille ou courir deux heures par jour c'est du même niveau.. Je n'ai pas le sentiment de m'entraîner, je me balade en courant.. J'aime ce que je fais donc le faire à 3-4 ou 5h du mat' pour avoir le reste de la journée de libre pour faire autre chose ne me dérange pas..


*La place du millefeuille dans l'échelle de la performance? je ne comprend pas cette question, à moins que : non je ne mange pas de mille feuille car je ne mange que des trucs que je fabrique moi-même, et je ne sais pas faire les millefeuilles(sauf quand à 10h du soir au retour d'une course la bande d'Alabama m'oblige à manger mac do)..

Et pour finir un petit portrait Vosgeo-chinois
un animal?.. Le paresseux (pas vite mais tout le temps)
un accessoire de trail?.. Pas d'accessoire que de l'essentiel, car dans le minimalisme ne réside que l'essentiel.. 
une chanson?.. rub-a-dub Anthem de high tones and pupajim.. 

un plat?.. Un de mes lapins à la bière brut et au pain d'épice avec une salade de pissenlit (chaude meurotte), pomme de terre façon madame Noël et en dessert une tarte podium avec un pinard et du kéfir.. Le tout pris dans ma cabane avec deux trois copains un soir après une sortie longue à la lueur de la bougie et la chaleur du fourneau..
un film?.. Kung fu panda (ne me demande pas pourquoi, ce serait trop compliqué de te l'expliquer).. 
un lieu?.. Quelle question : chez moi et la roche d'Anozel..
un objet?.. Une shlitte (sorte de luge qui te permet de descendre du bois dans nos forêts vosgiennes) et mon opinel.. 

un livre?.. Tous ceux qui me font découvrir quelque chose ou qui me font évoluer psychologiquement..
mais je dois dire que"latitude zéro" de Mike Horn me fait toujours autant rêvé..

Un mot pour finir?
Voilà je te remercie de m'avoir prêté de l'attention..

Merci à toi pour ce super portrait et tant pis pour mes vacances dans les Vosges^^!


Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Encore un sacré runner!! Là y a des kilomètres au compteur !!!!
    Pour l'histoire des 1000km, il existe une course en france qui s'appelle la mil'kil( coursr a étape en autosuffisance)
    Sinon parlons sérieusement; tu cours vraiment sans chaussettes?!

    RépondreSupprimer
  2. Wow beaucoup de choses simples et vraies dans ce portrait de Stéphane

    RépondreSupprimer
  3. Aaaah c'était tellement d'émotion que j'en oublie de commenter!
    T'as relevé mon défi, je vais te trouver encore plus compliqué parce qu'il est sauvage mais très accessible, le Steph B. ! J'aime sa mentalité, même si sur le millefeuille, nos points de vue divergent. ;)

    RépondreSupprimer
  4. super portrait encore ... et j'aime le franc parler et les valeurs qu'il énonce... et vu que tu as son 06 .. si tu pouvais choper la liste des ses livres de psychologie et autres ... le sujet m'intéresse :)

    RépondreSupprimer
  5. Marrant, curieux,instructif !
    Super portrait d'un gars dont je n'avais jamais entendu parler ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Je me retrouve dans cet état d'esprit ... Merci de nous faire partager cela. Trop bien le "blog" soit dit en passant mais il va falloir que les "baskets roses" viennent un jour fouler les chemins ambertois !!

    RépondreSupprimer
  7. Un joli portrait, avec une vrai vision de son sport où la nature l'emporte sur la performance. Un retour à l'essence même du trail.

    RépondreSupprimer
  8. Heureusement que tous les Vosgiens ne sont pas si inhospitaliers que lui !!!

    RépondreSupprimer
  9. Bon, sinon, pour les fans : le doc Un pas après l'autre sur la préparation de Stéphane Brogniart à l'UTMB repasse sur la chaîne Trek mardi 25 août 2015 à 22h30, jeudi 27 à 17h00, et vendredi 28 à 12h25.

    RépondreSupprimer