24 oct. 2014

Hoka Clifton

Si vous suivez un peu ce blog,vous avez dû remarquer de drôles de chaussures à mes pieds ces derniers temps.
Depuis le temps que j’entendais parler de cette marque, j’ai moi aussi cédé à l’appel de Hoka

La marque : (source site Hoka)
 Ce rêve, imaginé par deux passionnés de montagne, s'est réalisé en 2009. Jean-Luc Diard et Nicolas Mermoud sont tous deux en quête de plus de liberté et de plaisir: ils considèrent ce dernier comme partie intégrante de l'expérience Running tant en montagne qu'en ville.Sensibilisés par l'évolution rapide des activités outdoor, ils constatent que fatigue, chocs et tensions musculaires sont des obstacles auxquels chaque type de coureur est confronté quotidiennement. C'est ainsi que Jean-Luc et Nicolas décident de concevoir une chaussure qui permette de réduire ces nuisances, de façon à ce que liberté et plaisir soient les sensations qui l'emportent chaque fois que vous allez courir !
 De cette idée est né Hoka OneOne. Dérivée de la langue Maorie, Hoka OneOne signifie "Planer sur Terre". C'est exactement ce que le coureur ressent lorsqu'il court avec une paire de chaussures Hoka OneOne : à chaque foulée, la sensation de s'envoler.
Aujourd'hui, à travers le monde, de plus en plus de coureurs bénéficient des avantages que procurent les chaussures Hoka OneOne. Sur des marathons, sur des trails de 10 kms à 300 kms(!), pour des athlètes ou pour des coureurs occasionnels qui souhaitent simplement éprouver plus de plaisir en courant, les chaussures Hoka ONE ONE contribuent à améliorer vos performances tout en bénéficiant d'une protection optimale. Protection contre les éléments extérieurs, les chocs mais aussi protection de votre capital articulaire, meilleur respect de votre intégrité physique pour mieux vous préserver des blessures éventuelles.
 It's Time to Fly !


Mon avis :
Le point fort de Hoka, c’est l’amorti. Les Clifton, spécialement conçue pour la route ne dérogent pas à cette règle. Et malgré tout, cette semelle oversize (marque de fabrique de Hoka) convient très bien aux personnes qui comme moi on l’habitude de courir avec un drop faible (5mm pour les Clifton) et qui ont une foulée médio pied.

Au niveau du look (oui j’aime parler du look de mes baskets !), cette couleur corail associée aux lacets jaunes est vraiment sympa (et change un peu du rose) et elle attire tous les regards !
Pas de Quicklace sur cette gamme, ça m’arrange bien car je ne suis pas fan de ce système de laçage.
Au niveau confort, rien à redire, ce sont de vrais chaussons, je me suis de suite sentie à l’aise dedans.

Par contre, je ne sais pas si ça vient de moi mais le passage à Hoka m’a demandé un certain temps d’adaptation, car ayant une foulée très rasante mes pieds ont parfois frotté par terre lors des premières sorties, je n’étais pas très loin du vol plané avec atterrissage gadin sur route (épreuve à laquelle je pourrais facilement accéder au titre de championne du monde !) mais après deux-trois sorties le problème était réglé.
Je conseille cette chaussure méga légère (179g en 37) pour des sorties et courses relativement courtes, le semi étant pour moi la distance maximale que peut supporter la chaussure.

Au niveau usure, il serait un peu présomptueux de vous répondre après seulement un peu plus de 100km au compteur, mais elle n’ont pas bougé, le mesh a l’air bien solide, si vous êtes intéressé par ce souci, n’hésitez pas à me poser la question d’ici 2-3 mois.

Bilan : Eh oui je crois que c’est sûr je suis devenue Hoka addict (comme la plupart des personnes que je connais et qui ont essayé la marque). Elles sont devenues ma paire chouchou sur route et courtes distances…
Si vous avez des questions sur des points que je n’ai pas abordés ici, contactez moi, j’y répondrais avec plaisir.
Où les trouver ? ici  vous trouverez aussi toutes les caractéristiques techniques.
Le prix ? 119.5€ (et -15% avec le code ROSE15 sur CASALRUNNING .FR)
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Nous en avons parlé sur le stand Hoka à Montpellier, je n'achèterai une paire que quand j'aurai pu tester!

    RépondreSupprimer
  2. Je cours en hoka depuis mi août (route et trail) à part pour les sentiers très boueux où je garde les speedcross je ne pourrais plus chausser autre chose que les hoka mais je préfère celles qui sont le plus amorties (protection de mon dos obligé)

    RépondreSupprimer
  3. Le problème de l'impossibilité de faire entrer une semelle orthopédique dans les Hoka est-il toujours d'actualité ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour

    Quelle impossibilité ? j'ai couru à Belvès en 2013 et 2014 avec des mafate ( achat petit prix d'occase pour tester) et Millau 2014 avec des Bondi 3 et sur ces 3 courses j'ai utilisé mes semelles orthopediques...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Je songe sérieusement à passer chez Hoka et à reléguer définitivement les chères Asics que l'homme s'entête à m'offrir à chaque noël. Tu en es où concernant l'usure après 6 mois de test ? J'ai la même foulée ras-motte et en trail ce n'est pas trop le top, elles me permettront de lever le pied après surement 2 ou 3 gadins. Merci pour ta réponse.

    RépondreSupprimer