1 janv. 2013

un film pour 2013

Pour bien commencer l'année parlons cinéma!
Et pour faire les choses bien je vais vous parler d'un film qui fait parti de mes rares films à entrer dans le "panthéon" des 5 étoiles!
je veux vous parler de 127 heures de Danny Boyle, sorti fin 2010

le synopsis rapide: (source wikipedia)
Le film revient sur l'histoire vraie de l'alpiniste américain Aron Ralston, vingt-sept ans, victime d'un accident lors d'une randonnée en avril 2003dans le Blue John Canyon  du Parc national de Canyonlands, en Utah.
la bande annonce:


J'avais déjà parlé de ce film (qui m'a scotché) lors de mon premier visionnage, c'était sur Facebook et ça avait donné
lieu à un débat très vif concernant le protagoniste de l'histoire Aron Ralston (Je vous retranscrit ce qui s’était 
dit à l'époque)

  • A Je n'aime pas ! Partir seul sans prévenir qui que ce soit et sans moyen de comm, n'est pas un modèle d'héroisme!! J'espère qu'il y a une morale sur ce point... Son inconscience et arrogance doivent servir de leçon et non suciter l'admiration. Rien à voir avec "La Mort Suspendue" sous forme de docu fiction où l'alpiniste avait respecté toutes les règles fondamentales dans la pratique de ce genre d'activité... 
  • B T'as peut être pas tout à fait tort sur ce que tu dis au sujet de Aron Ralston comme quoi c'est peut être inconscient ce qu'il à fait, bien que après, c'est une façon de faire et de point de vue: Il ne met personne en danger mis à part lui même (au moment de l'accident): Ça reste un choix peut être mauvais pour certains mais c'est son choix. Il s'agit sans doute d'une façon de vivre sa passion. 
    Par contre prendre pour exemple les alpinistes dont l'histoire a donnée "la mort suspendue" n'est vraiment pas mais alors vraiment pas un bon choix. Ils sont selon moi bien plus inconscients. Les règles sont loin mais alors très loin d'avoir été respectées: Les membres d'une cordée sont quelques part responsable l'un de l'autre, et le fait de partir sur une ascension de ce type alors que les conditions étaient (nivologique) et allaient être (météo) exécrables est selon moi une preuve flagrante de leurs inconsciences et de leurs inexpériences. Ensuite couper la corde, OK on peut en discuter mais laisser l'alpiniste qui est tombé pour mort sans aucune certitude qu'il le soit est pour moi encore plus choquant. Aucun des deux (celui qui s'en est sorti ni celui qui attendait au camp de base) n'ont essayé de prévenir les secours d'une quelconque manière. Je m'arrêterai la et ne parlerai pas des autres énormités que ces alpinistes ont faites et qui font d'eux selon moi non plus des modèles dans le milieu.

  • A Bien sûr qu'il se met en danger seul (mais on est jamais seul au monde: famille amis...) et vivre et rechercher le grand frisson doivent se faire sur des bases saines: sécurité, prévenir ses proches sur ses projets... Dans le "streaming" américain on entend sa mère sur le répondeur qui ne cesse de lui demander où il est, s'il va bien ...(connaissant son fou-fou de fils: et là je ne pense que ce soit une mère possessive) et le" Aron" se trouve près du tel ignorant ces messages vocaux... Je ne pense pas que les grands alpinistes et autres sportifs de cette trempe traitent leur entourage de la sorte... Je pense qu'il y d'autres fictions à faire sur ces gens extraordinaires.. Et c la m'attriste que la "FFME" cautionne cette histoire...

  • B Est il sain d'aller en montagne ??? Faire une ascension à plus de 7000 m même si on préviens quelqu'un peut être considéré comme irrespectueux envers son entourage. Le fait simplement de se trouver à cette altitude (et même plus bas) c'est mettre sa vie en danger. Marcher simplement sur un glacier c'est mettre sa vie en danger ... Marcher sur une arrête neigeuse effilé ou il est très très difficile de se sécurisé c'est mettre sa vie en danger; le fait simple d'être en haute montagne c'est mettre sa vie en danger. Alors quoi dire de cette passion envers n'importe quelle entourage. Je ne dit pas que je cautionne ce genre d'attitude (du héros de 127 heures) je dit juste qu'il n'est pas plus irresponsable qu'un alpiniste qui se met en danger uniquement de par sa pratique. Pour info je peux t'affirmer que j'ai vu certains de "ces grands alpinistes" guide ou aspirant guide prendre de tels risques avec leurs clients qu'il sont loin d'être tous irréprochables (ex: absence d'encordement dans les échelles des Egralets pour monter au refuge du couvercle: si le client glisse on le retrouve quelque centaines de mettre plus bas sur la mer de glace alors qu'il est si simple de s'assurer dans se type de passage; franchissement de rimaye sans assurage ....).
    Maintenant pour avoir vu le film il y a d'autre chose à voir et à "médité" sur la nature humaine que cette 'irresponsabilité" envers ces proches...


  • A D'où le problème d'en faire un grand film de cinoche, qui apparemment va être selectionné aux oscars... Ce que je critique, c'est la façon dont il profite de sa bêtise, de se montrer en héros, de profiter de cette notoriété... (livre puis film) Je ne suis pas sûr que ce film fasse passer de message... Cela me fait penser aux "criminels "qui prennent la plume et sont ensuite médiatisés... et profitent d'une certaine notoriété. Aujourd'hui on mélange tout, les repères s'estompent, les valeurs s'inversent... Ce film sera sûrement basé sur du sensationnel: paysage, vide, vitesse... après il faut remplir ces 127 heures en 60minutes et avec quoi? Des flash-backs ? Une petite scène bien gore, évidemment! La partie psychologique intéressante doit se trouver dans le livre...
  • Marie Heurtault 
     je n'ai pas vu un aussi bon film de puis elephant de Gus van sant effectivement les paysages sont grandioses et il ya une scene gore mais le film n'est pas axé là dessus je peux t'assurer que la partie psycho est dans le film et si danny Boyle gagne des oscars avec ce film ils seront amplement mérités ca changera de certaines mer** qui ont eu des oscars! maintenant je pense que le comparer avec un criminel faut pas abuser non plus! franchement a la fin du film on voit le vrai Aron et c'est une vraie note d'espoir ce mec là a fait une connerie mais il a eu une volonté hors du commun justement pour son entourage sinon il se serait laisser crever au fond de son trou!
    mention speciale a la realisation qui est geniale et a James Franco qui tient le film en haleine du début à la fin! 
    A voir avant de juger!

  • A Je ne le compare pas à un criminel.... C'est juste que certaines personnes profitent d'un système pour faire parler d'eux, d'autres profitent de ces personnes pour publier des livres, faire des films...: leur talent pour scénariser, esthétiser des images ou un style d'écriture devrait servir pour des thèmes bien plus nobles.!! Je ne remet pas en cause le talent de Danny Boyle... seulement ses choix! Aujourd'hui avec beaucoup de talent et un bon réseau médiatique on peut sublimer des choses bien glauques, détourner des idées...

Après chacun son point de vue mais j'aime bien les films qui font débat!
je continue a penser que ce film est exceptionnel de par son histoire et par sa réalisation et que James Franco est 
impressionnant dans ce rôle!

le montage du film peut être par moment désarmant mais cohérent avec ce que veux montrer le film quand au côté psychologique de Aron pendant sa longue descente aux enfers.
Petit clin d'oeil de Danny Boyle, Aron a mis 127 heures à se libérer et à être secouru lors de son accident et dans le film il est secouru par l'hélicoptère au bout de 1h27 de film!
Attention certaines scènes (une en particulier) peuvent heurter les plus sensibles, et même faire ressentir la douleur, tellement la tension est grande (la musique aidant).

Pour parler un peu course à pied, oui oui même dans la rubrique cinéma, Aron Ralston est la seule personne  à avoir été invité à la Western State 100 alors que tous les grands coureurs passent par les inscriptions et les tirages au sort comme tout le peloton!
Pour conclure: que vous soyez randonneurs, traileurs, ou amoureux de la nature, vous ne préparerez plus vos affaires avant de partir en excursion de la même manière! Pour tous les autres si vous aimez les histoires fortes, poignantes et les paysages à couper le souffle: Regardez ce film!

Si le livre vous interesse, les références:

Plus fort qu'un roc (Between a Rock and a Hard Place), éditions Michel Lafonmars 2005 (ISBN2749902037)
Bon courage par contre, je ne l'ai jamais trouvé en librairie et il existe sur le net mais à des prix exorbitants (pour un livre)
ma note même si vous la savez depuis le début

J'attends vos avis sur ce film ;-)


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. je n ai pas vu le film, je suis plus attiré par la SF ou le héroic fantasy, et encore les comédie romantique anglaise :p
    M'enfin, c'est vrai qu'en lisant tout ça, il y a de quoi débattre longuement, mais comme souvent sur ce genre de film ... Peut être que je le regarderai.. Mais il faudrait que ce soit en journée .. Car , honte à moi, j ai tendance à m'endormir devant les films en soirée Bouhouu ^^

    RépondreSupprimer
  2. j'ai bien envie de le voir pour me faire ma propre idée, on m'a justement parlé de cette histoire récemment et c'est quand même Danny Boyle derrière la caméra donc rien que pour çà ! (même si je vais sans doute devoir mettre la main devant les yeux pour ne pas voir "LA" scène gore.) Dans tous les cas, d'après le teaser, le personnage principal donne l'impression d'être une vraie tête brulée/tête à claques... Après, pour participer au débat, le danger est omniprésent dans la pratique des sports de montagne, trop de gens occultent cette dimension.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vu le film 10 fois et lu le livre une fois.

    Une belle leçon de vie et de COURAGE. Comme quoi le sport peut nuire à la vie mais c'est aussi grâce à ça qu'il a survécu !!!!

    Le livre est à lire de toute urgence !!!!!

    RépondreSupprimer