2 avr. 2013

C'est le printemps!!

Enfin le soleil est là, bon on se caille grave quand même mais quel plaisir de sentir la chaleur à travers les vitres du bureau!
Et avec le soleil, les joggeurs font leur réapparition tels les petits lapins dans les prés (non pas ceux que vous avez engloutis tout ce week end!)
Le joggeur est donc une espèce qui hiberne même si une branche de cette grande famille résiste à l'hiver, ils sont plus communément appelés Ultra-runners ou fadas au choix mais ce ne sont pas eux qui m’intéresse même si ils s'apparentent aux joggeurs hibernants sur certains points!






Et le joggeur du printemps revêt sa plus belle parure colorée pour se montrer, short vert, t-shirt orange, robe rose....je vous rassure pas tout en même temps....quoi que...., vous remarquerez qu'avant son hibernation le joggeur avait des couleurs plus ternes, marron-boue pour le joggeur des campagnes (trailerus montagnus) ou gris-pollution pour le joggeur des villes (marathonius asphaltus), l'hiver à donc permis à ces espèces de se renouveler en couleur (mue par soldes ou par nouvelle collection).



Le joggeur printanier revêt souvent aussi un léger embonpoint hivernal ce qui le différencie des autres espèces hibernantes, les fêtes de Noël et de Pâques sont souvent l'excuse donnée par ses personnes pour se dédouaner de ce point, et le jogging printanier est donc le moyen tout trouvé pour fondre telle neige au soleil!



Le joggeur printanier a souvent un rythme de réveil calé avec le changement d'horaire, il est rare de le croiser le soir avant la fin mars, le joggeur printanier nous laisse donc supposer qu'il a peur du noir, ou que la mue par soldes ne comprenait pas de lampe frontale.

C'est donc tout naturellement paré de ces belles couleurs et après quelques sorties (pour faire fondre la neige abdominale) que le joggeur printanier entame sa danse pré-nuptiale, torse bombé, foulée légère et bondissante il séduit (enfin il essaye) le moindre centimètre carré de chemin ou d'asphalte, vous pensiez que j'allais vous parler des relations entre joggeurs et joggeuses, oui le printemps, la saison des amours etc etc..., mais que nenni, le joggeur printanier n'a qu'un seul intérêt: accrocher les kilomètres à son compteur tel un tableau de chasse victorieux.

Enfin le joggeur printanier aime la sociabilité, il essaye souvent de rencontrer d'autres joggeurs printaniers pour échanger sur leurs couleurs et leurs kilomètres parcourus (bien sûr le joggeur printanier est inscrit sur GoodPeopleRun sur n'importe quel réseau social) contrairement à l'ultra-runner des montagnes plus solitaire lors de ses sorties sur chemins mais qui se regroupe en meute pour de mémorables repas en gîte arrosés de leur breuvage de prédilection (d'ailleurs l'utlra-runners des montagnes est aussi inscrit sur GoodpeopleRun Srava ou Twitter ou marmiton.com pour organiser ces repas)



Alors je vais moi aussi, telle une marmotte, ressortir le bout de mon nez dehors, voir si ce beau soleil n'est pas un mirage, revêtir mes tenues flamboyantes et chausser mes belles baskets pour faire fondre ma neige et enfin...........................COURIR!!!


Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire: